Élimination des eaux de pluie : gouttières et tuyaux de descente

Le système d’évacuation des eaux pluviales et la réglementation les concernant existent pour plusieurs raisons. L’une des principales raisons de faire installer un système d’évacuation des eaux pluviales est pour éviter les infiltrations d’eau. Les infiltrations d’eau sont extrêmement dommageables pour votre toiture et la structure de votre bâtisse : commerciale ou résidentielle.

L’installation de gouttière pour protéger votre demeure reste donc indispensable. Néanmoins, la réglementation comporte tout de même de nombreuses exigences qu’il faut respecter. Qui plus est, cette réglementation varie de municipalité en municipalité. Il vous faudra donc vérifier auprès de la réglementation de votre ville pour confirmer que vos gouttières sont conformes pour l’évacuation des eaux pluviales et la réglementation. En considérant l’évacuation des eaux pluviales et sa réglementation, comment savoir si vos gouttières font leur travail correctement.

A. Qu’est-ce que le système d’évacuation des eaux de pluie ?

Le système de collecte et d’évacuation des eaux de pluie se compose de gouttières et d’eau de pluie. Sans un tel système, la pluie s’écoulerait librement le long des murs d’enceinte d’un bâtiment, entraînant avec elle la saleté et les produits chimiques agressifs qui pourraient créer une détérioration des murs et la formation de taches et de traînées avec des dommages esthétiques conséquentes.

Mais au-delà de la détérioration extérieure, l’eau de pluie pourrait également pénétrer à l’intérieur de la structure du mur, provoquant des infiltrations et à long terme, des dommages structurels. Pour ce faire, il est important que les gouttières et l’eau de pluie ne soient pas endommagées et soient toujours maintenues en bon état.

B. Comment concevoir un système d’évacuation des eaux de pluie ?

Pour concevoir correctement un système d’évacuation des eaux de pluie, les concepteurs doivent se référer à une norme spécifique, UNI 10724 : systèmes de collecte des eaux de pluie, instructions pour la conception et l’exécution avec des éléments discontinus. La forme et la tendance des gouttières dépendent du type de couverture. Ainsi, dans un toit à différentes inclinaisons ou avec une toiture à différentes hauteurs, même le système de gouttières sera très complexe, parfois au détriment de l’esthétique du bâtiment. Les gouttières sont des caniveaux qui recueillent l’eau de pluie et l’acheminent dans des tuyaux verticaux appelés tuyaux de descente. La même eau de pluie est recueillie dans les gouttières, s’écoulant des tuiles, s’il s’agit d’un toit en pente, ou du même étage, auquel on donne une pente appropriée, dans le cas des toits plats. Depuis les goulottes, généralement placées en nombre d’une tous les 10 mètres environ, l’eau s’écoule dans les puits de raccordement aux égouts. Les gouttières sont fixées le long du périmètre du toit, à quelques centimètres de distance, par des bouchons ou des cigognes.

La fixation doit être assez ferme, afin que les gouttières puissent résister à des charges constituées d’agents atmosphériques comme le vent et la neige, mais aussi à des charges concentrées, comme le support d’une échelle. Pour que l’eau s’écoule correctement vers les descentes, les gouttières doivent avoir une légère pente d’au moins 1 %, soit un centimètre par mètre de longueur. Les goulottes utilisées pour le logement ont un diamètre compris entre 60 et 120 mm. En particulier, plus la distance entre les tuyaux est grande, plus leur diamètre est important. Leur système de fixation consiste en un collier qui tourne autour du tuyau et qui est fixé à la maçonnerie à l’aide d’une cheville. Pour éviter les obstructions, différents types de filtres sont utilisés, internes ou externes. Les clips à feuilles, par exemple, sont des filtres externes constitués d’une sorte de cage métallique à placer à l’embouchure des tuyaux. Les filtres internes sont placés à l’intérieur des conduits pour collecter et filtrer les débris.

C. Matériaux pour les gouttières et les tuyaux de descente : 

Le système de tuyaux composé de gouttières et de tuyaux de descente peut être fabriqué dans différents types de matériaux. Le choix de l’un ou l’autre matériau dépend de certains facteurs tels que le type de toit et l’emplacement du bâtiment. Il sera nécessaire d’évaluer les conditions météorologiques locales et d’estimer la quantité de pluie qui devra être éliminée. Plutôt que de considérer la pluviosité moyenne dans la région, il sera toutefois utile de connaître les précipitations maximales enregistrées ces dernières années, afin de dimensionner les canaux pour le pire des scénarios.

Le PVC est un matériau léger et facile à installer, très résistant aux intempéries et économique. Son défaut, cependant, est son aspect esthétique. Le cuivre est très résistant, en particulier, il ne craint pas l’oxydation. Il est assez cher, mais d’un autre côté, il peut durer très longtemps, au moins 30 ans, et même 50 ans, si vous faites attention à un bon entretien périodique. L’aluminium est une bonne solution, car il est très léger, résistant et esthétique. Il s’adapte particulièrement aux grandes longueurs, permet de nombreux profils et un large choix de couleurs. Le zinc est très résistant à la corrosion et au froid et peut durer plus de 50 ans. Cependant, il est très coûteux et difficile à installer, de sorte qu’il n’est pas fréquemment utilisé.

D. Types de gouttières : 

Du point de vue de la forme également, on trouve sur le marché différents types de gouttières. Les plus courantes, car même simples à accrocher sont celles qui sont semi-arrondies, avec un profil arqué. Ensuite, il y a les gouttières à profil carré, principalement utilisées dans les maisons rustiques. Les gouttières ondulées sont plutôt droites à la base et ondulées dans la partie exposée, elles sont donc très utiles pour obtenir des profils particuliers adaptés aux bâtiments classiques.