comment choisir le meilleure modèle d’hotte de cuisine ?

L’utilisation de la hotte de plafond a commencé à être plus fréquente avec la diffusion des cuisines d’île ou de péninsule.

Ces typologies sont très à la mode aujourd’hui, à la fois parce que les espaces réduits des maisons modernes ont pour conséquence la fusion entre cuisine et salon, et pour l’esprit de convivialité qu’elles permettent de satisfaire.

En effet, le positionnement des plaques de cuisson sur l’île ou sur la péninsule permet à ceux qui travaillent dans la cuisine de rester en contact visuel et direct avec leurs convives.

Mais la hotte suspendue est également une solution très fonctionnelle pour l’élimination des fumées et des odeurs produites pendant la cuisson.

En fait, les fumées ont tendance à se déplacer vers le haut, de sorte que le positionnement au plafond semble particulièrement efficace pour les transporter.

Contrairement aux hottes traditionnelles, les hottes de plafond ont un aspect plus massif et sont placées à une plus grande distance de la plaque de cuisson, mais l’épaisseur plus importante n’est généralement pas perceptible, car ces modèles sont dépourvus de saillies.

De plus, la hauteur plus importante les rend pratiques, notamment pour les personnes de grande taille qui peuvent travailler en toute sécurité sur le poêle sans risquer de se cogner la tête à tout moment.

Les hottes montées au plafond sont également très esthétiques et souvent le résultat d’un design particulièrement soigné et original.

Qu’est-ce qui distingue une hotte plafonnier?

Les hottes plafonniers ont le vent en poupe, parce qu’elles permettent un aménagement complètement ouvert de la zone cuisine. Elles sont installées en général au-dessus d’un îlot de cuisson, et constituent une variante intéressante par rapport aux hottes îlots. Elles sont posées directement au plafond ou encastrées dans le faux-plafond, selon la situation.

L’effacement discret de la hotte plafonnier supprime toute barrière visuelle entre la zone cuisine et la zone séjour.

Avantages et désavantages

La hotte plafonnier est la solution la plus discrète de toutes pour aérer une cuisine. Encastrée dans le plafond, elle devient pratiquement invisible, l’idéal pour une cuisine ouverte c’est qu’il n’y a plus aucun obstacle au regard, et l’horizon visuel devient quasiment infini. Autre avantage, il n’est plus nécessaire de sacrifier un précieux espace de rangement dans les meubles supérieurs ou inférieurs, ni en-dessus du plan de cuisson. Choisissez une hotte plafonnier qui éclaire bien le plan de travail. Une hotte plafonnier est équipée en général de spots LED ou de bandeaux LED générant une luminosité claire et abondante. Cet éclairage peut être associé à des luminaires externes.

La hotte plafonnier est hors d’atteinte: vous ne risquez plus de vous cogner la tête en vous penchant sur les marmites. Bien sûr, elle est aussi hors d’atteinte lorsque vous voulez l’enclencher ou la nettoyer. Il existe des solutions pratiques pour piloter la hotte, par exemple un bloc de commande discrètement logé près du plan de cuisson, ou une télécommande. Pour le nettoyage en revanche, il est nécessaire d’avoir une échelle.

Les hottes plafonniers peuvent aussi être combinées avec un ventilateur déporté, par exemple sur le toit ou en façade. Cette configuration rend la hotte plafonnier particulièrement silencieuse parce que le ventilateur n’est pas directement installé dans le plafond.

Comment fonctionne la hotte montée au plafond ou suspendue ?

Dans le premier cas, les fumées sont aspirées et évacuées directement à l’extérieur par un conduit. L’installation est donc plus complexe car il est nécessaire de positionner ce conduit d’évacuation vers l’extérieur. Cependant, c’est la solution la plus efficace, capable de maintenir l’air relativement inodore.

Dans les hottes à recirculation, en revanche, l’air est aspiré par des filtres spéciaux, purifié des odeurs et rendu propre à l’environnement.

Les filtres peuvent être des filtres à charbon actif ou des filtres en fil de fer et doivent être remplacés périodiquement.

Cependant, il existe aussi des hottes d’aspiration dans lesquelles il y a un système de recirculation de l’air.

Les capots de suspension sont disponibles dans de nombreuses tailles. Les plus petits font jusqu’à 60 cm de large, mais vous pouvez aussi trouver des modèles de plus de 95 cm de large.

Modèles de hottes de plafond :

Les modèles les plus vendue au marché, exemple la hotte suspendue de type filtre, à haute valeur décorative, qui allie design et fonctionnalité et qui convient aux cuisines modernes.Ses matériaux et ses fonctions de haute technologie en font un outil idéal pour les environnements jeunes et modernes.

Ce type de modèle est fabriqué en acier inoxydable peint de différentes couleurs et avec des décorations florales. Bien qu’il soit conçu pour être installé au plafond, il peut être utilisé indifféremment pour les cuisines des îles et des péninsules ou même être fixé au mur, offrant ainsi une grande liberté de conception.

Autre modèle qui peut être montée au plafond de Berbel qui répond aux plus hautes exigences en matière de technologie et de design.

Toutes les vapeurs de cuisson sont collectées par deux ventilateurs à haut rendement et deux filtres de recirculation.

Une particularité : la hauteur de travail optimale peut être fixée de manière pratique à la hauteur du cuisinier à l’aide de la télécommande.

Lorsqu’il n’est pas utilisé, le bord d’horizon agit comme un luminaire, car la fonction peut être activée et désactivée séparément.

Les deux versions disponibles sont équipées de lampes LED à économie d’énergie de longue durée.

Installation de l’hotte

Si d’habitude installer une hotte dans une cuisine est une opération assez facile à réaliser, cela se complique un peu plus lorsqu’il s’agit d’une hotte îlot. L’absence de mur et le raccordement électrique par le plafond complexifient en effet fortement la tâche. Voici la démarche à suivre pour installer une hotte îlot.

Les outils nécessaires

  • un crayon ;
  • du ruban adhésif ;
  • une perceuse ;
  • des chevilles métalliques à expansion ;
  • un tournevis.

Les étapes de l’installation d’une hotte îlot

Pour pouvoir installer une hotte îlot, il est dans un premier temps nécessaire que son alimentation électrique ait été prévue en sortie de plafond à l’endroit de son installation. Il en est de même pour le tuyau d’extraction.

Grâce au gabarit de pose fourni avec votre hotte îlot, marquez à l’aide d’un crayon les repères de fixation de votre appareil. Veillez pendant cette étape à bien centrer et à bien aligner votre hotte par rapport à votre îlot.

– Percez le plafond, et fixez le support de la hotte îlot au plafond. Pour toutes les fixations, utilisez toujours des chevilles métalliques à expansion pour charges lourdes plutôt que des chevilles en plastique.

– Aidé(e) d’une autre personne, hissez ensuite le corps de la hotte et emboîtez-le à la base du support.

– Fixez la boîte moteur, et réglez la hauteur de votre hotte îlot.

– Procédez ensuite aux raccordements de la hotte au tuyau d’évacuation et à l’alimentation électrique. Prenez soin de bien raccorder les bons fils électriques, le neutre, la phase et la terre.

– Une fois la hotte îlot raccordée, terminez l’installation en fixant son habillage.

Astuce : il est fortement déconseillé de fixer une hotte îlot directement sur un faux plafond. À court ou moyen terme, ce dernier pourrait en effet ne pas supporter le poids de la hotte. Si vous êtes dans cette situation, il est possible d’utiliser des chevilles métalliques beaucoup plus longues pour aller chercher une attache plus solide comme la charpente, ou de prévoir un renfort dans le faux plafond.

Quelle est la différence entre une hotte plafonnier et un aérateur?

Il est souvent question d’aérateurs lorsqu’on parle de hotte plafonnier. L‘aérateur est un système d’aération similaire à la hotte plafonnier. Il est encastré comme la hotte plafonnier et présente donc une surface lisse, mais à la différence de la hotte plafonnier, il est intégré soit dans un meuble supérieur, soit dans un faux-plafond en forme de caisson.

Le grand avantage de cette solution réside dans l’intégration pratiquement invisible de l’aérateur dans la cuisine, puisqu’il est posé à fleur de la sous-face du meuble supérieur. Mais cette solution occupe beaucoup d’espace dans le meuble porteur. Il vaut alors la peine de comparer cette solution avec les hottes intégrables à déflecteur horizontal, car ce type de hotte a souvent des dimensions compactes et prend moins de place. L’aérateur peut en revanche être intégré dans un caisson ou une cheminée, ce qui est du plus bel effet, par exemple dans une cuisine campagnarde.