Les démarches pour démarrer la construction de sa maison individuelle

finance pour la construction maison individuelle

La construction de sa maison individuelle est un projet de grande envergure. Que la maison à construire soit assez modeste ou bien audacieuse, il convient de respecter des étapes incontournables afin que le projet aboutisse. Ces étapes se résument par quatre questions à répondre avant même de démarrer la construction de la bâtisse.

 Quel financement pour la construction ?

À moins que vous n’ayez déjà à votre disposition la totalité des sommes nécessaires, faire construire une maison fait souvent appel à un crédit immobilier ou une aide financière. Le type de financement dont vous bénéficierez dépendra entre autres de la nature de votre construction et de votre situation financière.
Le prêt immobilier contracté auprès d’un établissement bancaire reste la solution classique. Le financement vous sera octroyé en fonction de votre budget et de votre solvabilité. En règle générale, la banque un taux maximal d’endettement de 33 %. Le prêt immobilier est accordé sur une période variant entre 25 et 30 ans. Il convient dans ce cas de se faire couvrir par une assurance emprunteur, condition souvent exigée par la banque.
l’État encourage particulièrement la construction de maison neuve. La législation française vous permet alors de bénéficier de frais de notaire réduits pour une telle construction. Des aides financières sont en outre fournies. Le prêt à taux zéro ou PTZ permet financer une partie des constructions (jusqu’à 40 %) à un taux nul, pour un remboursement de 25 ans. Il est spécialement destiné aux primo-accédants. Le prêt conventionné et le prêt à l’accession sociale ou PAS moyennent quant à eux un taux déterminé en fonction de la durée du remboursement. Ils sont contractés auprès d’établissements bancaires ayant signé une convention avec l’État dans ce sens. Pour en savoir plus, expobat.fr vous détaillent les aspects de chaque financement pour mieux éclairer votre décision.

Comment bien choisir le terrain ?

C’est également une question incontournable. Il y aura besoin ici de conjuguer vos critères et les règles d’urbanisme régissant la localité. Les points suivants méritent une attention particulière : l’accessibilité du terrain, sa localisation pratique (proximité du lieu de travail, de l’école, du commerce, etc.) et son environnement. Ces critères sont essentiels, dans le sens où ils déterminent votre futur rythme de vie si vous prévoyez de faire de votre construction votre domicile. Des caractéristiques inhérentes au terrain sont aussi à étudier. Il s’agit tout d’abord de l’orientation du terrain, tout en sachant que l’orientation Sud-Ouest sera privilégiée à l’orientation Sud. Ensuite, penchez-vous sur la constructibilité du terrain, à vérifier à travers un certificat d’urbanisme disponible auprès de la mairie. La viabilité du terrain est aussi essentielle. Il s’agit de s’assurer des raccordements électriques, de la proximité du point d’eau par rapport à votre terrain de construction.

À quel professionnel faire appel ?

Si certaines personnes préfèrent construire elles-mêmes leur maison, d’autres choisissent de se faire accompagner par des professionnels. Si vous faites partie de cette dernière catégorie, trois possibilités s’offrent à vous. Tout d’abord, vous pouvez faire appel à un architecte. Avec une expertise et un professionnalisme qui lui sont propres, il réalisera les plans de votre maison neuve dans les règles de l’art et en fonction de vos goûts et besoins. Il vous accompagne jusqu’à la réception du chantier s’il est habilité d’une maîtrise d’œuvre. Toutefois, les frais d’un architecte sont plus onéreux que pour un constructeur. Le constructeur élabore également des plans et vous accompagne jusqu’à la réception du chantier. Mais à la différence d’un architecte, les plans sont proposés sur catalogue et vous devez fixer votre choix parmi eux. Vous vous passerez alors de la personnalisation. Le maître d’œuvre non architecte s’occupe de la construction proprement dite de la maison. Il confie en la conception à l’architecte. Le contrat signé avec un maître d’œuvre n’est régi par aucune réglementation, il convient alors de bien l’examiner avant toute signature.

Quelles formalités administratives accomplir ?

Le permis de construire est la clé qui permet de débuter tous les travaux de construction. Si vous avez choisi de vous faire accompagner par un architecte, celui-ci s’occupera de toutes les formalités concernant la demande du permis. Cela agrandira en outre votre chance de voir votre construction accordée par les services de l’urbanisme. L’architecte constituera alors votre dossier et le déposera à la mairie. Celle-ci dispose généralement de deux mois pour refuser ou accepter votre demande. Dans les deux mois après la délivrance du permis de construire, votre voisinage peut s’y opposer. Vous bénéficiez tout de même d’un droit de recours pour justifier votre construction.